Sélectionner une page

Cadrer et composer comme un pro – 3 points

3 petits points… (ou davantage !)

Ça se complique !

Pour mettre en relation 3 points ou plus, ça devient déjà beaucoup plus compliqué.

Et là, il n’y a que deux possibilités, dont chacune réclame du temps :

  1. Soit vous pouvez vous déplacer pour aligner vos points à votre convenance (ou déplacer ou faire déplacer vos points). Dans ce cas, adoptez la démarche évoquée précédemment.
  2. Soit vous n’avez aucune prise sur les événements et vous attendez que les points se placent d’eux-mêmes d’une manière intéressante, susceptible de faire une bonne photo.

Regardez cette photo : est-elle intéressante ? Non ! Je n’ai du prendre que deux ou trois photos à cet endroit, puis j’ai passé mon chemin. Si j’étais resté plus longtemps, peut-être aurais-je eu un meilleur cliché, mais je me suis dit, peut-être à tort, que cela ne « valait pas le coup » :

On peut anticiper

Mais il arrive parfois que, même si on n’a pas une prise directe sur les événements, on ait la capacité d’anticiper, peu ou prou, ce qui va arriver.

Dans ce cas de figure, il faut de la patience et être prêt à déclencher au bon moment, qui ne se représentera peut-être pas deux fois !

Pour cette photo par exemple, j’ai repéré leur mouvement et j’ai attendu que les bateaux (qui représentent nos points) soient à peu près équidistants l’un par rapport à l’autre, pour montrer le cheminement tranquille sur ce bras de rivière.

Si deux bateaux avaient été plus rapprochés que les autres, ils auraient concentré toute l’attention, ce que je voulais éviter.

Préparation et patience sont les mots-clés !

L’anticipation a également à l’origine de cette série de photo. Mais avec un ingrédient en plus : la patience !

J’ai repéré le manège des parapentes le long de la falaise, et j’ai pensé que cela pourrait faire une photo intéressante. Et ce d’autant plus que j’ai remarqué la similitude entre leur forme et celle des pins sur la droite de l’image : ah, si je pouvais les faire correspondre !

Je sors mon Compact et me voilà en quête d’une bonne photo. Je prête attention à leurs mouvements, au temps qu’ils mettent à traverser la scène, je commence à prendre quelques clichés : me voilà prêt à attendre le bon moment.

Et quand on se prépare de la sorte, il n’est pas rare que ce moment arrive : c’est le cas dans cette image où la forme des deux parapentes fait écho à celle des deux pins.

Avec, en prime, comme quoi il y a des petits miracles dans le monde des photographes, un goéland qui s’incruste au bon endroit et au bon moment pour, avec les parapentes et les pins, former une ligne imaginaire qui suit la courbe de la falaise !

Cinq points sur la même photo ! Inespéré !

Mais il faut croire que j’avais plutôt bien anticipé les choses puisque, assez naturellement, un troisième parapente a surgi de l’horizon :

Résumons :

  • Les points sont un élément de composition important
  • Leur placement et la relation qu’on établit entre eux permet ou non d’équilibrer cette composition
  • Les points ont un « poids » : jouer sur ce « poids » contribue également à l’équilibre de la photo
  • La patience est une vertu indispensable au photographe

Alors maintenant, à vos appareils !

Tu peux accéder dès maintenant à la formation « Cadrer et composer comme un pro », en promotion jusqu’au dimanche 28 juillet, en cliquant ici.